Reportages automobile Rolls-Royce & Bentley (SITE ARCHIVE).

Accueil - Articles - Rencontres - Technique - Vidéos - Classement - Liens RREC - Autres Clubs - Adresses - Histoires & Personnages

Pour raisons professionnelles, ce site est définitivement archivé.
Je vous remercie pour votre fidélité durant toutes ces années.

Alain Schenkels, Journaliste

Bentley diesel, la fin d'une époque ou le début d'une nouvelle ère ?

C'était officieux, aujourd'hui c'est officiel. Ce 21 septembre, grand tournant dans l'histoire de Bentley Motors qui dévoile les caractéristiques de son premier modèle diesel.

Annoncé comme le plus rapide et le plus puissant au monde, il s’articule autour d’un moteur V8 4,0 litres tri-turbo à 32 soupapes. Avec sa puissance de 435 chevaux et son couple de 900 Nm, le Bentayga Diesel afficherait une vitesse de pointe de 270 km/h et passerait de 0 à 100 km/h en 4,8 secondes.

Une nouvelle technologie propre permettrait au Bentayga Diesel d’afficher le plus faible taux d’émissions de CO2 de toute la gamme Bentley avec une autonomie de plus de 1000 km, ce qui fait - il faut l'avouer - cruellement défaut au modèle essence que j'ai testé pour vous.

Wolfgang Dürheimer, président-directeur général de Bentley Motors, déclare :
« Le Bentayga Diesel joue un rôle très important dans l’histoire de Bentley en devenant le SUV diesel de luxe le plus rapide au monde. Une puissance impressionnante, des fonctionnalités de grand tourisme remarquables et une distinction incomparable : il s’agit bien d'une véritable Bentley. Seul Bentley pouvait fabriquer une voiture à la fois si puissante et si raffinée. »

Le Bentayga Diesel affiche le même design britannique que la version W12 du modèle, entre modernité et luxe à l’anglaise. Néanmoins, il arbore plusieurs détails stylistiques uniques : une nouvelle sortie d’échappement « twin-quad », grille de calandre noire dotée d'un cadre et d’une barre centrale chromés et un badge « V8 Diesel » est apposé en bas du cadre de porte avant.

Les premières livraisons sont prévues dès le début de l’année prochaine en Europe et s’étendront progressivement à la Russie, à l’Afrique du Sud, à l’Australie, à la Nouvelle-Zélande et à Taïwan au fil de l’année 2017.

Qu'en penser...

L'argument avancé d'une autonomie de plus de 1000 km se tient par rapport au modèle essence mais ne suffisait-il pas d'installer un plus grand réservoir ?

Le diesel va totalement à contre-courant avec l'esprit Bentley et les politiques environnementales actuelles, A l'heure ou les émanations du diesel sont officiellement reconnues comme cancérigènes par l'OMS, ou certaines marques ont supprimé ou sont en phase de supprimer le diesel de leur gamme, Bentley inverse la tendance en créant un moteur diesel, c'est assez déroutant…

Je ne doute nullement des capacités techniques du moteur mais reste néanmoins très en retrait face au diesel en général et chez Bentley en particulier. Attendons sa sortie afin de se forger un avis plus pertinent sur cette nouvelle ère "diesel" proposée par Bentley…

Si vous souhaitez voir ou revoir le test de la Bentley Bentayga (essence), cliquez ICI.


Un détail positif découvert sur cette photo. Lors de mon essai de la Bentley Bentayga, j'avais trouvé dommage que les porte-gobelets en plastique étaient aussi visibles, nous voyons sur la photo que Bentley y a apposé un couvercle rétractable, bravo à Bentley !

Alain Schenkels, journaliste

Membre des Rolls-Royce Enthusiasts' Club , Rolls Azur Club, Rolls-Royce Owners Club (America) et Dreamcollector, administrateur du site www.rrb.be